J’en ai soupé!

Être fatiguée de sa vie ça se peut selon vous? Pas fatiguée dans le sens de vouloir en finir, mais juste avoir besoin d’une pause de notre propre vie??

J’en ai soupé de tout ces deuils que la vie m’impose. Je ne m’apitoie que très rarement sur mon sort ou devrais-je dire : « je ne m’apitoie que très peu longtemps… », mais ces temps-ci j’aurais besoin de quelqu’un qui vit à ma place. Ce quelqu’un pourrait porter sur ses épaules les fardeaux qui me font courber l’échine, il pourrait n’être que le bâton qui m’aide à gravir la montagne de marde qui me sert de chemin. Ce quelqu’un, ne serait-ce que par sa présence toute simple, arriverait à coup sur à me faire lever les yeux vers l’horizon pour voir l’avenir meilleur qui m’attend, mais il n’y a personne…

Malgré tout le soutien moral reçu de mon entourage, mes épaules s’alourdissent, mon regard fixe le sol pour éviter les obstacles qui menacent de me faire tomber pour de bon. J’arrive à alléger mon fardeau un jour à la fois en vidant mes sacs petit à petit, mais le mois suivant s’ajoute sur mon dos une charge plus lourde que la précédente.

Les deuils cognent à ma porte l’un après l’autre. La mort de mon bébé d’amour n’était donc pas suffisante à me faire gagner mon ciel?? Il vous fallait en plus ajouter le deuil de l’amour perdu, puis celui de la famille unie, puis celui d’une vie ou chaque jour je peux regarder mes enfants rire, les caresser quand bon me semble, leur souffler un « je t’aime » juste parce que j’en ai envie là, là…

Qu’ai-je tant à apprendre de si important qu’il faille me forcer à fléchir les genoux jusqu’à ce que je m’effondre? Qu’est-ce que mes yeux ne voient pas debout qu’ils observeraient plus bas?

Je le sais que je ne peux être complète sans la présence de ces 5 personnes dans ma vie. L’équilibre est revenu après la première grosse secousse, cette fois le bateau tangue tellement que le naufrage est imminent. Je suis incapable de ramener la barre, j’ai perdu le contrôle, le navire va couler…

Je sens le soleil tout près, ses rayons traversent les épais nuages. Dame Nature où es-tu? Ramène le beau temps avec toi s’il-te-plaît!?

 

About these ads

2 Réponses

  1. Aller, embarque sur mes épaules, tu vas voir, le soleil est là aussi pour toi ! :D

  2. Bonjour ma belle Madame Cornue! Chère Nadia, comment vas-tu en cette fin du mois de juin? Les enfants sont en vacances, en profites-tu pour te ressourcer et sentir la vie te soigner doucement?

    Bises de Ste-Agathe
    XXXX
    Prends soin SVP

    France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :