Mijoté longtemps

J’ai longtemps été une fille de « coups de tête », je me laissais porter par mes pulsions du moment et je l’avoue je le regrettais parfois. Je remarque cependant depuis quelques années que je réfléchis à ce que je désire vraiment, je calcule, je pèse les pour, j’évalue les contre, je remets à plus tard certains achats question d’être certaine que c’est ce que je veux. Bref, je fais une « adule » de mon moi-même.

Je ne suis pas parfaite, j’ai encore des petits coups de tête occasionnels comme l’achat d’une caméra numérique DSLR sachant que je n’aurai pas beaucoup de temps pour m’en servir. J’en suis toujours satisfaite, je ne regrette pas cet achat, mais il aurait assurément pu attendre quelques mois de plus!

Au travers de tout ça, il y a des projets, des idées, des coups de coeur qui méritent qu’on s’y attarde. 3 ans que ça aura prit avant que je le réalise enfin. Plus de 1095 jours de réflexion, 17 520 heures de course pour mon petit hamster, pour soudainement avoir un éclair de génie et dessiner en deux temps trois mouvements l’image que je voulais immortaliser.

Heureuse n’est pas le mot, je suis euphorique. Je souris, je pleure, je contemple – oh ça oui! – je ne regrette surtout pas, je me sens plus complète, je suis fière! Ce projet je l’ai mijoté longtemps. Je ne me donnais pas droit à l’erreur cette fois. Je voulais quelque chose de simple qui les représenterait tous. J’ai réussi!

About these ads

4 Réponses

  1. Magnifique… Belle colle à toi xxx

  2. Quand, en 2007, mon papa a fait son ACV – et 7 arrêts cardio-respiratoires, je me disais que plus jamais je ne l’entendrais me chuchoter ma « Matoue »… J’ai ce surnom depuis ma naissance en 1974… Alors bang, j’appelle mon tatoueur, et j’ai sur le flan gauche le plus gros « matou/tribal/égyptien-style » qui puisse exister.
    Maintenant… j’ai un léger regret: de tous mes tatouages, celui-là est le plus énorme (il couvre l’aisselle jusqu’à la hanche), et il manque de finition. Mais je connais la douleur (6 heures chez le tatoueur!!) et je ne désire pas y retourner. Un jour, peut-être!

    Par contre, quand sur mon avant-bras droit je me suis fait tatouer « inspire », il y a 2 ans, je ne l’ai jamais regretté! J’y ai longuement pensé, j’ai dessiné tous les vocables possibles, j’ai même fait « semblant » avec un tatouage temporaire. Puisque je travaille en relations publiques, j’hésitais.

    Inspire: deux sens à ce mot: inspirer les gens, être bonne, être mieux. Et inspirer calmement, par le nez, comme dans la chanson « Breathe » de Anna Nalick. Ou celle de Pearl Jam.

    Cela dit, Nadia, peu importe le moment, le déclencheur, l’idée, le dessin: quand on a ça dans la peau, on se sent… j’ignore comment le dire. J’ai autant de tatouages et de piercings que d’épreuves dans la vie!!! Disons que, dans mon cas, c’est thérapeutique. Voilà. Je me sens transparente et visible avec mes douleurs, mes succès et mes épreuves!!! ;-)

  3. Magnifique idée !

  4. Comment allez-vous, belle Nadia, en ce début d’année 2013? J’imagine le meilleur pour toi et ta belle gang… Donne des nouvelles!!
    France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :