Depuis jeudi soir, j’erre dans l’appart avec pour mission de me trouver autre chose à lire. En vain, rien ne m’intéresse, l’intérêt passionnel que j’accordais aux livres n’y est plus depuis belle lurette, j’ignore cependant le pourquoi de la chose.

J’ai toujours été une passionnée de lecture, jusqu’à ce que le goût disparaisse sans bruit, sans crier gare. Quelques auteurs m’accrochent encore, mais je les compte sur une main tellement ils sont peu nombreux. L’été était ma saison de prédilection pour la lecture, depuis aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours beaucoup lu en ce temps estival. Le reste de l’année, je suis trop occupée avec les études, le travail, les loirsirs…

J’ai cherché dans plusieurs librairies Plaisirs partagés 2 de Francine Ruel. On dirait bien qu’il n’en reste plus nulle part ou qu’on l’a retiré des tablettes, de ce livre-là, j’avais envie de me délecter. Too bad ! Je vais repasser ma bibliothèque au peigne fin, tout à coup je serais éblouie par un bouquin, on ne sait jamais, une oeuvre inintéressante y’a 2 mois, peu subitement attirer mon attention.

J’oubliais presque le but premier de mon billet, un petit « feedback » du roman. J’ai bien aimé, c’est très léger comme lecture, on ne se casse pas la tête pour comprendre et suivre l’histoire. La longueur des chapîtres est parfaite, juste assez longue pour nous rassasier, mais suffisamment courte pour une maman occupée qui n’a le temps de lire que sur le coin d’une table ! Cependant, j’avoue avoir éprouvé un léger emmerdement vers la fin, mais c’était peut-être voulu vu le sujet du livre, les rénovations qui n’en finissent plus. Bref, je le conseille à tous, pour sa plume délicieuse et son divertissement assuré.

Publicités