Décor’Homme

Ce matin, je réveille chummy avec la ferme intention de le planter là pour quelques heures, juste le temps d’aller fouiner dans le coin de la déco chez Rona. Je veux des bambous pour le salon, un porte-clé pour l’entrée et n’importe quoi d’autre qui pourrait satisfaire mon mégasinage compulsif.

Pour convaincre l’Homme, j’ai décidé de trainer fiston avec moi, aussi bien l’habituer tôt à faire les magasins et donc faire semblant d’aimer ça. Quelle merveilleuse expérience ce fut! Il a prouvé au Rona tout entier qu’il était bien un vrai mâle, il arrêtait pas de crier " non, non, non, non" et de me tapper les seins à pleines mains, sans compter qu’il a ouvert au moins 20 fois le même tiroir de commode. Bref, la prochaine fois je l’enverrai avec son père qu’ils aient une conversation entre hommes, le paternel pourra lui expliquer que lorsqu’une femme veut magasiner, faut suivre sans chigner, la récompense n’est que plus grande après. ;)

De retour à la maison, je déballe mes trésors devant un chummy plutôt inattentif, je dirais même un chummy qui s’en câlisse pas mal! Mais je m’en fous, moi je suis contente et ça me permettra de patienter jusqu’à l’achat de la maison.

Après le souper, je lui demande son avis sur le comment disposer les tablettes, on s’entends plus ou moins, finalement je me range de son coté et j’opte pour sa disposition. L’Homme sort le tournevis et m’installe tout ça en un rien de temps, était ben contente la madame !

Parle, parle, jase, jase, je me rends compte que c’est bien mignon comme déco, mais ça fait vide en-dessous, je propose donc d’aller chercher un banc de bois, on pourra y ranger des jouets pour le moment, donc libérer un peu d’espace dans les bibliothèques et s’en servir pour autre chose quand on sera dans une maison.

L’Homme de me regarder avec ses yeux globuleux, signe que le mode "je m’en foutisme" est enclanché, je lui rétorque qu’il pourrait me répondre, ce qu’il fit… j’en cherche toujours la signification profonde d’ailleurs.

Chummy – Tu sais chérie, moi la déco je trippe pas là-dessus ben ben.
Moi – oki et ?
Chummy – Ben tsé, moi que les murs soient blancs, que le bureau soit en bordel et qu’on ait aucune déco sur les murs ça me fait rien, mais tsé toi t’es une femme (non?) et les femmes aiment ça la déco donc c’est correcte.
Moi – huh?

Quelques minutes plus tard, j’étais encore en train de me demander ce qu’il avait voulu me dire, il me réplique

Chummy – Tsé tu ne m’as pas écouté pendant que je te parlais de mes destroyer, je t’expliquais leur fonctionnement et leur utilité, pis toi ben, tu t’en foutais. Ben tant pis, tu ne saura pas c’est quoi leur secret (sourire en coin et yeux rieurs pour accompagner le tout)

Moi – Ben tu sais chéri, moi les destroyer et les jeux de pow-pow ça me dit rien, mais toi tsé tu es un homme… (ai-je vraiment besoin d’écrire la suite ?)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: