Si vous avez lu le lien que j’ai mis dans mon billet précédent, vous comprendrez que je me devais aussi de parler de ce que j’ai mis de coté pour blogguer et comme le dit billet s’étendait un tantinet, j’ai cru bon de le séparer en deux.

En y réfléchissant bien, je me rends compte que ce n’est ni l’ordinateur ni le fait de blogguer qui m’a fait délaisser certaines activités, mais plutôt la vie. Mes intérêts ont changés graduellement de sorte que j’ai fini par prioriser les nouveaux.

L’arrivée des enfants a aussi été un facteur important dans mes changements de cap, surtout à cause de la fatigue occasionnée par les nuits écourtées, les bruits ambiants et leur constante demande d’attention. Je ne le cache pas, je prends la voie la plus facile, pour le moment, je relaxe en faisant le minimum d’efforts. Cependant, il faut que je me botte régulièrement les fesses pour lire un bouquin, scrapbooker ou tout simplement m’occuper les dix doigts ailleurs que sur un clavier.

Je ne m’en porte pas plus mal, je ne regrette pas ma vie « d’avant », je me cultive d’une autre façon, tout simplement. L’ordinateur permet d’apprendre sur plein de sujets, de côtoyer des gens qu’on ne connaît pas, parfois même de les rencontrer, on y trouve l’amitié, l’amour aussi, bref, il y a plein de trésors à découvrir. Alors, je ne considère pas que je perds mon temps et ce même si je le passe à lire des forums, à déblatérer sur un blogue ou à me chercher des idées pour le souper.

Ma vie a seulement pris une autre tournure et lorsque j’ai besoin de changements, et bien, je ne fais que mettre le pied dans mes anciennes passions et le tour est joué.

Publicités