Ce matin, comme tous les matins, je me réveille au son des petits pas pressés qui piétinent la tête des voisins du dessous. En fait, c’est le résonnement de leur talons qui me parvient plus exactement, on dirait un troupeau d’éléphants, ils n’ont pas besoin d’être nombreux pour déplacer de l’air et faire du bruit.

Mes yeux sont plus que collés, j’ai peine à changer les couches et surtout à bien essuyer le cadeau de bébé Cornu. Je me sens comme un lendemain de veille, vous savez le genre de réveil à la va-vite parce que le boulot appel prestement et qu’on ne peut se permettre un retard, car dans mon livre à moi, une brosse ne justifie en rien un manquement au travail. (oui j’ai quelque fois travaillé en sentant le fond de tonne lol)

J’essaie tant bien que mal de servir les déjeuners, ça l’air potable puisqu’ils m’en redemandent 10 minutes plus tard. Le temps d’un pipi. Très court en cette matinée difficile sur le corps. J’étais loin d’avoir une haleine de taverne, mais deux soirs de débauche c’est amplement suffissant pour me foutre la pile énergétique sous zéro. Imaginez si j’avais consommé ce liquide si cher à certains, celui qui vous donne une haleine du diable et qui vous fait regretter votre sobriété, v’savez cet elixir qui vous faire dire n’importe quoi après seulement 10 onces (les lectrices mamans me comprendront, on perd rapidement l’habitude, pour les autres ben vous verrez bien qu’avec l’âge et la maternité, le 6-packs se consomme sur quelques mois loll). Bref, deux nuits écourtées en ligne, bien important que ça soit une à la suite de l’autre, sinon l’effet sera différent, et vous avez le même résultat qu’en vos temps immémoriaux.

La café a pris un temps fou à couler, probablement parce que j’ai oublié de partir la machine et que je m’en suis rendu compte 45 minutes plus tard, mais ça c’est un détail, faut pas le dire trop fort l’Homme pourrait vouloir se payer ma gueule pendant trois jours. (lolll)

Toute cette attente m’a donné une folle envie de sortir une seringue et de m’injecter directement la caféine, au moins l’effet serait rapide, lui. Je me suis retenue, surtout parce que je n’ai pas de seringue en fait, détail, détail, détail !

Alors donc, ce matin après ce réveil abrupte, mais oh combien habituel, j’ai décidé de sortir la boîte de peluches, celle-là même qu’on ne peut donner, mais qui nous emcombre tellement. Les trois Cornus se sont littéralement jetés dessus, mon coeur s’est gonflé d’émotions lorsque je les ai vu jouer tous ensemble. Ils étaient si mignons à se partager les oursons, les chiots et boules de tissu, tous plus doux les uns que les autres.

Mon plaisir fut de courte durée, évidemment qu’ils se sont mis à crier parce que l’un avait volé le winnie de l’autre et que le bébé s’enfuyait lentement, mais sûrement, avec la boîte à surprises. Bref, j’ai bien vite mis fin à leur désaccord en « rempaquetant » le lot et ce malgré maintes protestations massives, je ne serais pas étonnée de les voir faire la grève sous peu tellement la colère et la frustration stridaient à mes oreilles.

Ma mémoire est une faculté qui oublie, j’ai donc omis de vous parler du fait que bébé est rendu à l’entre-deux, c’est-à-dire qu’elle a toujours besoin de sieste le matin, elle s’y objecte malgré ses intenses frotti-frotta de yeux et son chignage agressant. Ne pas la coucher c’est de la folie pure et simple, mais le faire veut dire endurer une crise qui n’en finira plus, car la petite dernière est tenace, têtue et sait que maman fond plus rapidement qu’aux deux autres, bref une capricieuse-manipulatrice née !

Tout ci-haut mentionné se passe entre 9 heures et 10 heures, imaginez toute une journée ?!

Publicités