C’est l’heure à laquelle j’ai rencontré pour la première fois mon petit bébé Cornu. Elle était toute rose, elle sentait bon, ne pleurait pas, mais s’accrochait vigoureusement à mon index. À peine 6 poussées ont suffit à la sortir de sa piscine, celle-là même que j’ai entretenue pour elle pendant des mois.

Un minuscule petit être venait de changer nos vies, à peine plus grosse qu’un sac de carottes, 6 livres, c’est mini quand on y pense. Ses pyjamas étaient énormes à côté d’elle, on aurait pu l’insérer dedans sans même détacher le tout.

Elle n’était pas parfaite notre mignonne, son petit coeur troué inquiétait les médecins, mais ce qu’on était fier de notre championne lorsqu’on apprit, quelques mois plus tard, qu’elle avait su réparer ses mailles et qu’on évitait l’opération. Une bataille était gagnée, ne restait plus que le diabète à vaincre.

Un an s’est écoulé et rien ne bouge. Tout nos efforts sont récompensés par tes sourires et tes câlins. Oh! Bien sur! Le diabète est toujours là, mais y’a bien pire que ça dans la vie, non?

Qui sait ce que la vie nous réserve? Certainement encore plein d’amour et de bonheur à te voir grandir et évoluer.

Je t’aime ma grosse guidoune !!! xxxx

Publicités