Vous savez, malgré que la vie de maman à la maison soit très gratifiante et enrichissante (bon ok j’essaie de m’en convaincre, car en fait personne ne nous félicite jamais) il arrive des jours moins bons, des jours où on se sent poche!

Aujourd’hui est une de ces journées-là. À bien y penser, toute ma semaine ressemble à ça, il faut que je me sorte du lit de force, il faut que je cuisine de force, je rêve en vain que les enfants fassent une sieste de 4 heures… Bref, j’ai hâte qu’elle finisse celle-là. Pourtant, on sait tous que nos semaines ne se terminent jamais, vendredi est une finalité psychologique.

Depuis ce matin, je me répète que dans 10 ans je m’ennuierai de ces moments intenses merveilleux et ça me calme pour 30 secondes. Si y’avait de la neige aussi, je pourrais les sortir et les planter dans le banc de neige, ça me laisserait une bonne minute de paix… Sérieusement, j’ai l’impression de tourner en rond avec les activités. Bricolage, coloriage, maison de blocs, peinture, ramassagelavage, nettoyage, ronde dansante sur du Type O Negative (je blague, c’est plutôt sur du Korn saignant)

Mon cerveau n’a plus de jus, les idées sont disparues avec les flocons d’hier, je suis rendu une vieille croûte ou quoi?

Publicités