Les nerfs à vifs de les entendre se chamailler, crier, hurler, se tapper dessus…

Où sont ces foutus bouchons que j’insonorise mon intérieur?! On ne trouve jamais ce dont on a besoin lorsqu’on en a réellement besoin. Je suis sûre que je retrouverai mes caches-oreilles dans deux semaines, alors que je suis zen d’avoir trop renifler de pachouli.

Il y a trois mois, j’ai fouiller la maison dans ses moindres cachettes espérant trouver le bouchon du congélateur, vous savez le petit machin qui empêche l’eau de couler partout dans la cuisine lorsqu’on décongèle l’électro pour le nettoyer?! Il était bien où je croyais l’avoir rangé, faut croire que j’avais mis mes yeux d’Homme cette journée-là, car bien que l’armoire fut vidée de tout son contenu, bouchon-trognon faisait le folichon (whouppi ça rime!) en refusant sa fonction. Bref, j’ai pu le regarder et l’insérer dans l’orifice du congélo, c’était bien le bon, mais désormais totalement inutile!

Bon, je vous laisse, j’ai un nez qui saigne, un bras tordu et une mèche de cheveux à réparer.

Bonne fin de semaine

Publicités