C’était certain que dès l’instant où je croyais fermer mon blog, les évènements se bousculeraient pour que je les raconte… (yeux en l’air)

Vous savez qu’avec une maison y’a une tonne de papier à remplir, à avoir, à vérifier pour que tout soit prêt rendu à la date fatidique, c’est-à-dire lorsqu’on passe chez le notaire. Alors cette semaine j’ai magasiné les assurances habitation, pas tellement long j’avais ma compagnie présente et celle offerte par la Caisse.

Alors après avoir répondu à un nombre incalculable de questions concernant la maison, la cheminée, les armoires, la piscine, etc. J’obtiens finalement deux soumissions ma fois assez semblable. Finalement, ma compagnie actuelle me donnait le prix incluant la réduction combinée (auto-habitation) mais pas la caisse. Vérifie donc les dossiers de conduite, la prime augmentait de plus de 100$ sans compter que j’aurais du faire installer un machin augmentant ma protection anti-vol… si on en avait voulu on l’aurait fait avant me semble! Elle insistait vraiment fort sur ce point en plus.

Bref, j’ai du laisser tomber la Caisse pour l’assurance auto. J’allume ce matin que je ne peux conserver mes prix si je n’ai pas la prime combinée, rappele donc tout le monde pour finalement rester au même endroit… Beau taponnage inutile.

Mais là n’était pas le but de mon billet. Ce matin, je laisse un message à la dame de la Caisse, elle me rappele finalement une heure plus tard. Je lui explique donc que ma compagnie m’offre un meilleur prix pour les mêmes caractéristiques et qu’évidemment je ne peux conserver mon tarif auto si je change d’endroit (on s’entends que pour l’auto j’avais comme plus de 200$ de différence).

Je vous jure l’agente m’a répondu tellement tristement, je me demandais si elle était pas en train de faire une dépression parce qu’on annulait notre demande… Coudonc, elle y tenait à sa commission (je ne sais même pas s’ils en ont une là-dessus à la caisse). J’avais presque le goût de m’excuser et de lui offrir un café…

Publicités