alex.jpg

Hé oui, Fiston Cornu est un vrai Homme, avec un grand « H ». Il se tripote le zwizwi à longueur de journée et il trouve ça drôle. Il pisse tout croche, surtout à côté de la bol et il me crie que ce n’est pas « drave », mais par-dessus tout, il est une profonde moumoune.

J’entends par moumoune non pas le qualificatif péjoratif attribué aux hommes homosexuels, mais bien le terme affectueux donné au « pas tough »! Pourtant, bien dur avec son corps, il ne pleure pas souvent lorsqu’il tombe, se cogne ou s’érafle. Par contre, il a peur des camions, des coups de vent et de la douche, mais par-dessus tout, il a peur des pansements « poulirrrcche ».

Un soir cette semaine, Papa Cornu, au grand drame damne de Maman, a cassé le bol en pyrex. Il ne tenait que par un fil sur le sèchoir à vaisselle et par un geste gracieux du coude, Papa Cornu fit éclater le dit bol sur la céramique. Nul besoin de vous dire qu’il y en avait partout, dans les moindres coins et recoins, on balaya et aspira tout ce qu’on put, mais force est de constater que les petits maudits morceaux de verres se ramassent toujours cachés quelque part et attendent le moment propice pour nous sauter sous les pieds 3 semaines plus tard dans les maritimes!

Évidemment, fallait que ça tombe sur ma grande moumoume nationale et donc depuis au moins 2 heures, Fiston Cornu se promène la grosse orteil dans les airs en chignant et en se plaignant, tel un vrai Homme souffrant et agonisant.

Il eut cependant suffisamment d’énergie pour me piquer une de ses colères légendaires lorsque je voulus le soulager avec un pansement magique. Maman réussit tant bien que mal à contrôler son Cornu et à apposer la célèbre pouliche sur l’orteil sanguinolante.

Publicités