On avait rendez-vous ce matin avec l’endocrinologue au C.H.U.S, je me doutais bien qu’on devrait passer par le prélèvement sanguin, j’essayais de pas trop y penser et je crois que j’avais bien réussi à le faire. Donc, les Cornus n’étaient pas vraiment stressés puisqu’on trouvait amusant d’aller chez le médecin se faire chatouiller le bedon et le cou.

Rendu dans la salle de prélèvement ce fut une tout autre histoire… Ne trouvant pas de veine à Fiston, on essaya avec Bébé qui se mit à hurler dès que l’aiguille la toucha, on la comprends pauvre chouette. Alors ça a foutu la frousse à Fiston parce qu’en plus la coquin avait retiré son bras, donc on devait recommencer avec elle.

Une prise de sang je tolère assez bien, mes nerfs supportent de voir des larmes et d’entendre des pleurs, mais deux ça en était trop pour mon petit coeur de maman. Je braillais comme une madeleine de voir et d’entendre mon Fiston hurler sa douleur et sa peur en fait, je devais en plus lui maintenir l’épaule sur le matelas… Bref, une matinée de calvert pour maman.

Heureusement, les larmes sèchent vite, et cet après-midi maman s’en va se faire dorloter la tête au salon de coiffure. Pas de coloration pour cette fois, ça ira juste fin août, mais le bien que ce rafraîchissement me procurera n’a pas de prix.

Je crois en Dieu, ou du moins en un être suprême qui nous aide et à qui on peut demander des choses. Alors depuis ce matin je souhaite que l’hémoglobine glucolysée de mes bambins Cornus soit correcte. Il le faut, je nous croyais sorti du bois avec nos tests en génétique, mais j’ai appris ce matin qu’il restait tout de même un 25% de chance qu’ils doivent avoir recours à de la médication pour controler leur glycémies… J’en veux pas, pas tout de suite.

Dans mon monde idéal, ils n’en auront jamais besoin, mais je reste tout de même réaliste, j’espère qui si ça doit arriver, hé bien que ça arrive lorsqu’ils seront assez vieux pour comprendre et assumer leur médication. Ça peut paraître lâche comme affirmation, mais devoir me crever le coeur chaque jour pour leur injecter un liquide dont ils ne connaissent pas la signification, j’peux pas! Je ne veux pas!

Vivement que la diète soit suffissante.

*********************

 Finalement, les résultats ne sont pas ceux qu’on attendait… j’ai juste pas envie que ça se passe, pas envie de recommencer les maudits suivi poches à l’hôpital. Y’é comme juste pas question qu’on se tappe une horreur comme ce matin à tous les 3 mois, 6 mois c’est suffisant!

J’imagine à peine ceux qui doivent avoir des visites régulières chez le médecin… ouf, je compatis! On peux-tu juste avoir la paix?!

Publicités