Il ne me fallu que 2 jours pour passer au travers Un peu de fatigue de Stéphane Bourguignon. Comme y’a tellement longtemps que je n’ai rien lu, on dirait que je suis passée en mode détraquée! Je lis à la vitesse de l’éclair, c’est comme si j’avais peur de ne pas avoir le temps de terminer. Pourtant, on s’entend que je ne suis pas SI occupée que ça. J’ai connu pire avec mes quatre cours à l’université. (j’espère d’ailleurs pouvoir me clancher 2 cours avant l’accouchement… si les tuteurs peuvent revenir au travail un jour!)

Alors donc, j’ai terminé ce petit roman. Étant réputé pour dépeindre, analyser, scruter notre société à la loupe afin de mieux la raconter, je trouve que l’auteur touche à un point important : quelle place occupe-t-on vraiment dans nos vies? Comment se définit-on face aux autres, mais face à soi-même également! J’ai bien aimé, en fait c’est très rare que je n’aime pas un livre, je ne me souviens pas avoir déjà détesté une oeuvre, même pas Germinal de Zola ni Proust. C’est un peu dépressif comme rythme, mais bien intéressant de voir jusqu’où la race humaine peut aller quand elle va mal. On est prêt à accepter bien des choses par amour aussi, j’ignore si ce n’est que fictif, mais dans mon cas ça s’avère bien réel cette endurance aux absurdité de la vie et du couple.

Je ne vous fais pas de résumé, je suis assez nulle pour ne pas raconter les « punch », tout ce que je peux dire c’est que c’est bon, court et très rapide à lire. Parfait pour une maman qui n’a pas que ça à faire, hahahah!! J’ajoute que ce n’est cependant pas à se jeter par terre, malgré que ça soit bien écrit.

***********************

Prochainement : L’avaleur de sable – Stéphane Bourguignon (oui je sais, je varie sur un même thème, mais y’a très longtemps que je voulais lire cet auteur. Promis après je tombe dans autre chose : Les Thanatonautes– Bernard Werber)

Publicités