Vous vous souviendrez de ceci et ceci. Dans le même ordre d’idées, question de poursuivre la tradition des Cornus, parce que un nouveau bébé = un nouveau cours 101 à acquérir, je vous présente donc ici salon 101.

Pour les novices, je vous conseille vivement de lire les deux précédents billets qui datent de quelques années, mais qui sont encore tout à fait de leur temps. Les mises à jour ne sont pas vraiment nécessaire dans cette matière, car malgré l’évolution des spécimens la base demeure étrangement toujours la même à croire qu’ils naissent avec un foutu manuel du genre : « comment faire suer ses parents 101″ ou  » L’ABC du parfait ?%$% ».  Enfin bref, voici la liste de tout ce dont vous aurez besoin pour réussir ce cours :

– Un salon parfaitement rangé

– Un porte de verre brisée en milles morceaux et donc laissant le libre accès aux cassettes vidéo et au dvd

– Un exerciseur pour bébé communément appelé « soucoupe »

– Une collation bien collante

– Une « baywindow » étincelante

Alors, lorsque tout est en place, éclipsez-vous quelques instants. Vous pouvez aisément prendre le temps d’aller à la salle de bain en pensant avoir au moins deux minutes de paix pour uriner sans vous en mettre partout. Soyez sans crainte, le silence règnera dans la maison jusqu’à ce que vous vous rendiez compte que c’est louche.

Ensuite, dépêchez-vous de terminer votre petit pipi, lavez-vous les mains à la hâte et débarquez dans le salon comme le tortionnaire que vous savez être lorsqu’il s’agit de vos enfants. Constatez alors que la propreté de votre salon n’est plus qu’un souvenir. Maudissez-vous d’avoir brisé la porte vitrée de votre meuble télé, descendez tous les saints du ciel en marmonnant (faudrait pas en plus apprendre du nouveau vocabulaire à la marmaille qui s’empressera de démontrer son savoir devant la visite!), débarquez votre gamine de 3 ans de la « soucoupe » dans laquelle elle est restée coincée, sermonnez sans vergogne votre fils de 4 ans qui s’amusait à étendre toute sa collation sur la table du salon.

Ne vous retournez pas tout de suite pour voir si quelqu’un vous regarde dehors, bien que le risque de vous faire prendre à gronder vos gamins vous hante (parce qu’on sait tous que les nôtres sont toujours gentils… humm, humm) vous vous éviterez quelques palpitations. Lorsque vous aurez tout dégommé, c’est-à-dire la table, la chaise berçante et les millions de cassettes, vous pourrez ensuite contempler l’ampleur du dégât dans votre fenêtre de salon.

Rendu à cette étape-ci, le protocole variera selon votre tempéramment, votre humeur, vos hormones ou simplement selon l’heure de la journée où l’incident s’est produit. Ne vous inquiétez pas, tout rentrera dans l’ordre et tout dépendant l’amplitude avec laquelle vous avez grondé votre progéniture il y aura ou non récidive la semaine suivante au moment où le salon sera à nouveau impeccable.

Publicités