Étiquettes

, ,

Depuis vendredi, les cartes et messages de sympathies affluent à la maison, c’est tout simplement incroyable. Dès que le débit ralentira, parce que nous en recevons autant chaque jour, sinon plus que le précédent, je prendrai une photo de tout ça. Chaque pensée est autant de point de suture pour refermer la plaie. Nous ignorons combien de fils ça prendra pour nous aider, quoi que nous doutions que ça ne se suture jamais, mais au moins tout ceci aidera à guérison si longue soit-elle.

Je ne suis pas obligée de prendre une photo, je ne suis pas obligée de parler de moi, de nous, de lui ici, mais j’ai besoin de le faire. J’ai besoin que les gens sachent une bonne fois pour toute que, oui, le virtuel est aussi puissant sinon plus parfois, que le réel! J’en étais consciente avant, mais avec tout ce tourbillon, l’appui et la sympathie des gens nous a carrément soufflé. Plus jamais l’Homme ne rira de moi et mon forum, plus jamais il ne dirait que ce n’est qu’une histoire de femme, hihihih. (au moins ça de prit!)

Présentement, je ne survis que pour notre voyage. Les enfants ne sont pas au courant, nous essayons de planifier cet escapade de 10 jours sans qu’ils ne se doutent de rien. S’être écouté on serait parti immédiatement, mais si vous saviez toute la paperasserie à remplir que l’on doit se tapper. C’est hallucinant! Je m’y attendais du côté médical, mais l’assurance y est pour beaucoup. Mon dieu qu’ils sont crétins!

À cause de toute cette technicalité, nous devons encore attendre avant de clore une fois pour toute le sujet « papier ». Non seulement, nous sommes sensé vivre notre deuil (ou du moins essayer) mais en plus nous devons courir pour faire remplir un formulaire par le médecin, attendre qu’il nous le retourne, payer pour le faire faire et ensuite l’envoyer aux assurances qui elles nous répondra un moment donné…  On s’entend qu’on s’en passerait de tout ça!