Étiquettes

,

Quel timing étrange!  J’ai rêvé de lui cette nuit, c’était tellement bienvenue et tellement inattendu que je l’ai réalisé seulement ce matin au petit déjeûner.

J’ai le moral à moins mille, vive les hormones de fin de grossesse, alors sans passer mes journées à pleurer de découragement, j’ai disons la mèche très courte, pas de sourire vraiment et toujours sur le bord de flancher sans que rien ne se passe. Bon voyez le topo, je n’en peux plus et ça vient de me frapper. Alors de rêver à lui c’est comme un petit signe que la vie mérite que je m’y attarde un peu plus et que je laisse mon moral faire des siennes tout seul.

Donc, très étrange de rêver à lui maintenant et encore plus d’avoir un bref aperçu de ce qu’il aurait pu avoir l’air maintenant, presqu’un an plus tard. Oui, il était plus vieux, ses cheveux étaient plus long, légèrement ondulés et d’un beau châtain roux comme seul mes garçons sont capables d’avoir. Il avait un pyjama blanc ou bleu pâle.

C’est ici que ça se complique, je chiâlais après mon chum parce que je voulais qu’il le surveille le temps que je fasse son biberon et la saudite de poudre restait collée dans la tétine. J’étais dans ma cuisine actuelle, l’îlot nous séparait et cherchons pourquoi je l’avais assis sur le bord de l’évier… bravo la grande tu pouvais bien chiâler à ton chum de le surveiller! Pourquoi diantre l’avais-je installer sur le comptoir?!?!?

Enfin, plus je le regardais, plus il glissait le long de la porte pour finir par tomber en bas du comptoir. Il est tombé debout, autre signe qu’il était beaucoup plus vieux, ne s’est pas fait mal et moi je continuais de brasser le biberon…  belle priorité lolll

On dirait que la vie m’a envoyé un bref aperçu de ce à quoi il aurait pu ressembler. C’était vraiment étrange parce qu’en me réveillant, je n’ai même pas réalisé que c’était lui, ce n’est que ce matin que j’ai allumé, comme si c’était encore tout à fait normal de rêver à lui. Comme je rêve souvent aux autres d’ailleurs. Même mon subconscient ne l’oublie pas et ça, ça n’a pas de prix!