Le sujet me titille depuis longtemps et je ne trouvais pas l’angle pour l’aborder. J’ignore si je tentais de mettre des gants blancs dans un domaine où ce n’est pas de mise et où l’on ne se gêne vraiment pas pour ne pas en revêtir, toujours est-il que je fais une femme de moi et j’attaque de front le sujet qui me hante : l’obésité vs. les relations avec autrui!

Si vous avez un surplus de poids de plus de 20 ou 30 livres (si ma mémoire est bonne) vous êtes considéré comme étant obèse. Welcome in my world people! Mon surplus pondéral ne date pas d’hier, j’ai toujours eu la poignée d’amour facile et ça ne s’est pas amélioré avec les grossesses, ceci dit j’ai toujours été à l’aise avec moi-même malgré les mesquineries subies.

J’ignore si vous remarquez vous aussi les mêmes comportements que moi, mais j’aimerais faire la lumière sur nous pour ceux qui nous croient venu d’ailleurs. NOUS SOMMES HUMAINS NOUS AUSSI !!!  Ça ne s’attrape pas l’obésité vous savez, vous pouvez nous adresser la parole et agir avec nous comme vous le faites avec n’importe quelles autres femmes. Nous sommes sensibles et probablement plus que les autres en fait.

Je dis ça parce que j’ai constaté tout au long de ma vie, c’est-à-dire depuis que j’ai 17 ans et que j’ai découvert la vie sociale et enivrante, que certains hommes ne m’adressaient pas la parole parce que j’étais dodue. Et je ne parle pas de garçon totalement inconnus dans les bars, je parle des amis de coeur de mes copines. Plusieurs ne me saluaient même pas dans les lieux publics de peur d’être associés à une grosse. C’est quoi? Parce que vous n’avez pas envie de nous baiser ça veut dire que nous ne valons pas un « bonjour », ça veut dire que nous sommes dépourvus de sensibilité et de cerveau donc pas besoin de savoir vivre avec nous puisque l’intelligence est trop grasse??

Je suis triste de constater qu’encore aujourd’hui j’en suis témoin, je le vis même parfois. Et détrompez-vous je vis très bien avec mon gras, quoi que moins maintenant, mais j’y travaille parce que MOI je ne suis plus totalement heureuse, donc je n’ai pas de frustration refoulées à cracher sur le premier pétard venu qui ne s’intéresse pas à moi. J’espère juste peut-être ouvrir les yeux des hommes sur leur non-respect de la femme, c’est blessant de se sentir rejeter à cause de notre physique. J’ai la chance d’avoir eu une vie sexuelle et amoureuse très enrichissante, je dirais même que je n’ai jamais eu de problème de ce côté malgré mon surplus pondéral contrairement à bien des minces. Alors je ne comprends pas pourquoi c’est ainsi?

Il faut absolument que quelqu’un nous plaise physiquement pour pouvoir lui parler? Je ne discuterais pas avec grand monde si je me basais sur ce critère uniquement. D’un autre côté,  je me dis : « tant pis pour eux, ils ne savent pas ce qu’ils manquent » reste que ça me désole tout de même. Et puis c’est quoi cet adage qui dit : « elle est grosse, elle est cochonne pour qu’on l’a rappelle » C’est quoi ça?!?! Nous sommes loin d’être si désespérée vous savez! Si ce mythe s’avère vrai, je serais plutôt portée à croire que nous aimons la vie et en profitons au maximum incluant le sexe.

Enfin, bref, c’est dommage pour vous, peut-être passez-vous à côté de quelqu’un d’extraordinaire en nous ignorant. Vous perdez beaucoup plus que vous ne le croyez! Moi j’ai la chance d’avoir une belle vie, mais je suis consciente que ce n’est pas le cas de bien des filles plus dodues. Faites-leur attention s’il-vous-plaît, elles ont aussi un coeur.

Publicités