J’ai redécouvert le plaisir de la photo dernièrement quand j’ai du dépoussiérer mon Canon Powershot pour visiter le Salon MPE pour Fisher-Price. On dirait que j’avais oublié que j’aimais faire de la photographie. Une petite douceur que je ne m’accordais pas souvent, mais qui m’a toujours procuré beaucoup de détente.

Le plus drôle c’est que j’ai découvert de nouvelles fonctions tout à fait par hasard en relisant mon manuel d’utilisation. L’envie de capter avec ma lentille certains moments de la vie m’a reprit de plus belle amenant avec elle un désir, trop évident, de me procurer un appareil plus puissant. Malheureusement pour moi mon porte-feuille n’était pas du même avis, j’ai donc du composer avec mon ancien ami.

Voyez qui visite notre balcon depuis le début du printemps! C’est que les vers de terre sont gras par chez nous. Je tente désespérément de le prendre lorsqu’il arrache un vers du sol, mais c’est presque mission impossible à la vitesse qu’il les repère.

Croyez-vous que ce serait une raison valable pour faire passer au conseil l’achat d’un nouvel appareil reflex?  On peut toujours rêver n’est-ce pas? Je dois par contre avouer que je suis assez satisfaite du résultat que me donne ma caméra malgré mon inexpérience en retouche photos.

Notre ami le Merle d’Amérique a très bien collaboré. Il a paradé sur la rampe un bon 5-6 minutes, le temps que j’ajuste ma lentille et que j’essaie quelque prise de vue. En plus il ne bougeait presque pas, plus facile de bien focaliser et obtenir une image claire ainsi.

Quand notre principal sujet a trois pommes de haut et une pile auto-rechargeable dans le derrière, il devient alors très ardu d’obtenir une image claire et bien cadrée. C’est pourquoi j’affectionne tout particulièrement mes réussites immobiles! Je concède tout de même que malgré un cadrage inefficace, ma petite bébitte presque bipède demeure la plus attachante de toute!