Je rêve de tranquilité depuis tellement longtemps que j’ai oublié ce que c’était que d’entendre le silence. Mes oreilles ne savent plus faire le vide.

Je rêve d’une île déserte depuis tellement longtemps que j’ai oublié ce que c’était que de réfléchir jusqu’au bout d’une idée. Mon cerveau ne sait plus organiser ses pensées parce que trop habitué d’être interrompu.

Je rêve d’une bulle géante où il n’y aurait que moi dedans sans personne pour me toucher sans prévenir. Quand le vent souffle trop fort je me sens agressée.

Je rêve tout simplement parce que c’est le seul endroit où je peux encore t’entendre rire et pleurer. Mes oreilles, mon corps et ma peau ne savent plus te reconnaître.

Je rêve d’un jour te rejoindre pour sauter sur les nuages. Mes pieds auront alors la légèreté d’une plume.