Après ces longs mois d’hiver où pour mettre un orteil dehors il nous fallait nous armer de patience et prévoir au minimum trente minutes de préparation, avouons que de voir le printemps arriver nous a tous enchanté! Le soleil qui réchauffait l’air et le sol un peu plus chaque jour et les journées de plus en plus longues contribuait certainement à nous donner l’énergie pour sortir dehors et s’amuser.

J’avais hâte cette année, comme à chaque année en fait, de voir fleurir mes tulipes, ce sont mes fleurs favorites. J’adore les regarder étirer leur feuilles hors du sol, on dirait qu’elles suivent le rythme de la fonte des neiges. Et mes enfants dont, ils savent que lorsque les platebandes sont accessibles nous nettoyons ce que l’automne nous a laissé comme feuilles et fleurs séchées. Ils adorent donner un coup de main à maman! C’est un beau moment que nous partageons tous ensemble, c’est presque devenu un rituel.

Au printemps nous revoyons nos bons vieux voisins, les mamans pavanent fièrement leur poussettes remplies de bébé tout neuf, les vélos et les ballons reprennent du service, bref, tout un chacun profite au maximum du beau temps. C’est important de prendre l’air, de bouger, d’aérer nos maisons. Nous dépoussiérons nos chaumières tout les printemps alors pourquoi ne pas nous dépoussiérer un brin nous aussi en remplissant nos poumons d’air frais?! C’est d’ailleurs ce que recommande Dr. Alfano’s Ph.D Directrice du Child Research de Fisher-Price dans son article  » The Benefits of Outdoor Play »

Elle dit entre autre que de jouer dehors développe la force des muscles des enfants et leur motricité. Ils utilisent tout leur corps afin de s’amuser : ils courent, sautent, dansent, patinent et pédalent, bref ils doivent se servir de leur muscles à pleine capacité, chose qu’ils ne peuvent faire à l’intérieur.De plus, ça leur permet également de développer certaines habilités physiques, leur équilibre, leur motricité fine, etc.

J’ai été étonné d’apprendre que la balançoire était une bonne façon d’exercer nos touts-petits. Ils doivent maintenir un certain équilibre afin de suivre le mouvement que fait la balançoire. L’aspect spatial est aussi mis à contribution, car l’enfant apprend à distinguer l’effet du balancier et les différentes sensations spatiales et physiques ressenties lorsqu’il monte et descend. Le monde qui l’entoure est tout à coup bien différent que lorsqu’il est à quatre pattes.

Alors dégourdissez-vous les jambes, profitez du soleil et du fait qu’il ne fait pas encore trop chaud pour aller marcher sans se déshydrater après 3 minutes. Allez courir au parc, vos enfants ne vous en serons que plus reconnaissants :)

Décharge : je fais partie du Play Panel Fisher-Price et je reçois une compensation pour ma participation. Les opinions sur ce blogue ne sont que les miennes.